La Civilisation Myc√©nienne ūüŹļ

La civilisation Mycenienne
Le masque en or du roi Mycénnien Agamemnon
 
La¬†civilisation¬†Myc√©nienne du nom de¬†Myc√®nes‚ÄĒle premier site arch√©ologique de cette¬†civilisation¬†√† avoir √©t√© fouill√©‚ÄĒest une importante¬†civilisation¬†de l‚Äô√Ęge du bronze qui s‚Äôest d√©velopp√© √† partir du sud de la Gr√®ce continental, entre 1650 et 1100 av. J-C. Ils sont, avec la¬†civilisation¬†Minoenne (2700-1200 av. J-C), ce que l‚Äôon pourrait consid√©rer comme les anc√™tres de la¬†civilisation¬†grecque classique.¬†

Une civilisation qui exista au temps des héros, de l’Iliade d’Homère, de Troie, d’Agamemnon ou encore d’Hector et d’Achille. Mais qui était donc la civilisation Mycénienne ?
 
Porte des Lionnes à Mycenes
La porte des lionnes à Mycènes (1250 av. J-C)
 
La Gr√®ce et la mer √Čg√©e √† l‚Äô√Ęge du bronze (2700-900 av. J-C), √©tait domin√© par trois aires culturelles :
  • La¬†culture Cycladique, situ√© dans les Cyclades (3200-1050 av. J-C)
  • La¬†culture Minoenne, en Cr√®te, o√Ļ se d√©veloppe la¬†civilisation¬†Minoenne (2700-1200 av. J-C)
  • La¬†culture Helladique, parfois appel√©e l'√Ęge¬†Myc√©nien, situ√© dans la partie sud de la Gr√®ce continentale (3000-1050 av. J.-C)

Durant la premi√®re moiti√© du IIŠĶČ mill√©naire av. J-C, l‚Äôair culturel Helladique apparait comme moins complexe et d√©velopp√© que les deux autres.¬†

Néanmoins, cela commença à changer au fil des siècles et avec un important développement démographique, économique, politique et culturel, à partir de 1700/1650 av. J-C. 

Un développement qui annoncera l’émergence de la civilisation Mycénienne et d’importantes citées telles que Mycènes, Thèbes ou Pylos (dont le roi mythique Nestor apparait dans l’Iliade et L’Odyssée d’Homère).
 
La prise de Troie, Jean Maublanc (1582-1628).
La prise de Troie, Jean Maublanc (1582-1628).
 
Petit √† petit, les¬†Myc√©niens √©tendirent ainsi leur influence dans toute la Gr√®ce continentale, puis dans les Cyclades, la Cr√®te et la mer √Čg√©e.

En effet, les¬†Myc√©niens s‚Äôinstallent en Cr√®te, au cŇďur de la¬†civilisation¬†Minoenne, en 1450 av. J-C. La¬†civilisation¬†Minoenne dont ils s‚Äôinspireront beaucoup durant les si√®cles suivants. Effectivement, suite √† cette installation, la¬†civilisation¬†Minoenne va peu √† peu dispara√ģtre au profit de la¬†civilisation¬†Myc√©nienne, mais sa culture restera et sera int√©gr√© √† la culture des¬†Myc√©niens.

L’art, l’architecture, et les pratiques religieuses Minoennes furent ainsi assimilés à la culture Mycénienne.

De 1400 √† 1200 av. J-C, la¬†civilisation¬†Myc√©nienne est alors √† son apog√©e. Une √©poque qui restera grav√© chez les Grecs des p√©riodes archa√Įque et classique qui les succ√©dera, √† travers par exemple les c√©l√®bres √©pop√©es d‚ÄôHom√®re (l‚ÄôIliad et l‚ÄôOdyss√©e) et¬†la guerre de Troie.

Les rois légendaires Agamemnon et Ménélas ou les célèbres héros Achille et Ulysse sont ainsi des Grecs mycéniens. Et ce sont ces derniers qui feront la conquête de Troie.
 
Tombe d'Agamemnon, Mycènes.
Tombe d'Agamemnon, Mycènes.
 
Les Myc√©niens parlaient un Grec archa√Įque, et poss√©daient √©galement une √©criture, le Lin√©aire B (apparent√© √† l‚Äô√©criture Minoenne, le Lin√©aire A).
 
Ecriture Mycenes Lineaire B
 
Puis, à partir de 1200 av. J-C, sans que l’on sache vraiment pourquoi, la civilisation mycénienne à entamé une période de déclin avec l’abandon progressive de ces cités, et la disparition de cette civilisation aux alentours de 1100 av. J-C.

L’explication se trouvant surement dans une combinaison de multiples causes et facteurs naturels, sociaux et politiques.

Suite √† cette fin myst√©rieuse de la¬†civilisation¬†myc√©nienne et de l‚Äô√Ęge de bronze, en Gr√®ce antique commence alors une p√©riode de d√©clin qui fut appel√© les ‚ÄúAges sombres‚ÄĚ (les si√®cles obscures). Une √©poque qui va de 1100 av. J-C √† 750 av. J-C, et dont na√ģtra la¬†civilisation¬†grecque sous sa forme ‚Äúclassique‚ÄĚ.
 
La civilisation mycenienne